Jeux Xbox Series X

Halo Infinite s’est dévoilé et m’a presque autant inquiété que rassuré

Ce serait mentir que de dire que je n’attendais pas le 23 juillet avec impatience avec un seul nom en tête : Halo. En effet, le jeudi 23 juillet était la date choisie par Microsoft pour dévoiler Halo Infinite en tant que fer de lance de la Xbox Series X. Après un extrait de gameplay de huit minutes accompagné d’un second trailer de gameplay plus rythmé, on peut affirmer, sans se tromper que cette présentation n’a laisser personne indifférent.

Commençons tout de suite par le sujet qui a déchaîné les passions : la technique du jeu. Il va s’en dire que cet aspect a grandement déçu tous les suiveurs de l’industrie. En effet, Xbox a toujours insister pour dire que Halo serait le « fer de lance » de la Xbox Series X. On était donc en droit de s’attendre à un standard technique pour le lancement de la console. Malheureusement, il n’en a rien été. Pire, le système d’éclairage et le contexte général montré lors de cet extrait de gameplay a complètement desservi le jeu. Il serait grand temps que Xbox apprenne de ses erreurs et se mette enfin à communiquer intelligemment. Mais ce n’est pas le sujet ici.

Le sujet, comme évoqué plus haut, est ce que l’on a appris à propos de Halo Infinite. Tout d’abord, comme le teaser présenté à l’E3 2018 le laissait présager, 343 Industries a décidé de mettre de côté son travail artistique entamé avec Halo 4 pour revenir à une identité plus proche de ce que proposait Bungie en son temps. Adieu donc l’ambiance plus sombre et technologique des deux derniers épisodes et bon retour au teintes plus criardes vertes, bleues ou encore violettes. Bien qu’aimant la nouvelle armure du Major, je ne suis pas le plus grand fan de ce virage à 180° effectué dans le seul but de satisfaire l’internet bruyant (notez que je n’utilise pas le terme de fan ici car il ne suffit pas de hurler « Halo est mort avec Bungie » en boucle pour en être un). Voir un studio renier son travail dans le seul but d’assouvir les exigences de joueurs capricieux m’est toujours douloureux depuis que Bioware a dû retravailler la fin de Mass Effect 3 en 2012. Il n’est en aucunement acceptable de harceler les créateurs d’un jeu si celui-ci de vous plaît pas. Jamais.

Sur cette image, les problèmes d’éclairages du jeu sautent au yeux. La droite du visage d’Escharum, directement éclairée, est très détaillée quand le centre et le côté gauche parait très « lisse ».

En dehors de cette direction artistique qui aura donc ses adeptes et ses détracteurs, on a pu observer que le système d’éclairage du jeu ne lui a clairement pas rendu service ici. Entre certaines textures très « lisses » et certains éléments semblant carrément ne pas être terminés, je me suis demandé à quoi jouait 343 Industries. Après plusieurs visionnages sur une vidéo de bien meilleure qualité que le stream original honteusement compressé, mon inquiétude concernant certains aspect comme les visages s’est assez vite dissipée (j’ai même trouvé Craig plutôt sympa) et a laissé place à l’optimisme quant à une amélioration globale de la technique dans les quelques mois de polish restant au jeu avant d’atterrir dans ma console. Ce ne sera surement pas un claque graphique, mais clairement suffisant pour un jeu comme Halo !

En dehors de la technique, ce qui m’a bien évidemment le plus conquis est le gameplay montré dans cet extrait. On est bel et bien face à un pur Halo ! Désolé pour tous les adeptes du « no sprint in my Halo », vous pouvez retourner jouer avec vos crottes de nez dans vos cavernes (le gameplay de Halo ne se limite pas à Halo 3) car le sprint est bel est bien de retour dans Halo Infinite, tout comme les glissades ou l’escalade. En revanche, les propulseurs dorsaux servant notamment aux dashs n’on pour le moment pas été montré. Cela semble donc bien compromis pour cette feature dynamisant grandement le gameplay du jeu. Du côté des nouveautés, en dehors de toutes les nouvelles armes montrées, on retrouve une fonction de balayage radar servant à indiquer les objectifs proches comme le font maintenant la plupart des jeux en open world. Cependant, la principale nouveauté est la grappin accroché au bras gauche du Master Chief. Celui-ci peut être utilisé à des fin de déplacement dans le monde afin d’atteindre des endroits verticalement inaccessible à pied mais aussi en combat pour se rapprocher rapidement d’un ennemis ou, mieux, pour ramasser une bonbonne explosive avant de la lancer sur ses adversaires comme le montrait la vidéo. Cet ajout, bien qu’ouvrant de nombreuses possibilités pour la campagne solo m’inquiétais au plus haut pour pour le multijoueur mais 343 Industries a vite communiqué sur ce sujet en indiquant que cet item ne ferait pas partie des capacités de base des joueurs en PvP mais devra être ramassé en tant que power up comme les modules d’invisibilité ou d’armure.

Comme il est assez facile de le remarquer dans la vidéo, LA grande nouveauté pour la série est l’introduction de zones ouvertes de grandes envergures. Bien qu’étant un grand fan des jeux en open world, je ne peut m’empêcher d’être inquiet quant à ce que cela implique dans un jeu tel qu’Halo. Comme je le disais précédemment, Halo Infinite se doit de fournir des moments épiques dans sa campagne. Cependant, un open world n’est pas le choix tout désigné pour ça. On peut toujours espérer que la structure narrative du jeu s’inspire de ce qu’à pu proposer, par exemple, Gears 5 avec des chapitres linéaires classiques entrecoupés de zone ouverte dans lesquelles le joueur peut imposer son rythme comme bon lui semble. Le studio américain a d’ailleurs confirmé que l’extrait de gameplay montré se situait plusieurs heures après le début du jeu. Cela laisse donc supposer que l’on visitera plusieurs environnements différents (puisque l’on se crache sur le Halo au début de la séquence) et que le début du jeu serait plus linéaire.

Et le multijoueur dans tout ça ? Pour l’instant les informations concernant le multijoueur se dévoilent au compte gouttes et je reste, bien évidemment, à l’affût de chacune d’entre elle. Comme évoqué plus haut, le grappin sera un atout consommable pouvant être ramassé sur la map pendant une partie et c’est à peu près tout ce que l’on sait sur le gameplay multijoueur d’Halo Infinite. La plus grosse information est en fait que le mode PvP du jeu sera totalement free-to-play sur toutes les plateformes sur lesquelles sortira le jeu. Je suis personnellement très emballé par cette annonce car la franchise a besoin de ce coup de pouce pour redevenir un des FPS multi qui compte ! En revanche, avec l’ouverture au marché PC ainsi que l’accès gratuit au jeu, j’espère que 343 Industries sont bien armés pour faire face aux cheaters qui vont s’abattre sur le jeu ! La dernière rumeur, venant de la page Xbox japonaise du jeu, indiquerait la présence d’un mode Battle Royal au sein du jeu. Bien qu’intrinsèquement mauvais sur les BR, je n’en reste pas moins un grand fan du mode de jeu et j’attends avec impatience d’en apprendre plus à ce sujet ! Décidément, il est grand temps que la fin d’année pointe le bout de son nez pour que toutes ces questions trouvent leurs réponses !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :