Jeux

En early – Edge of Eternity

Cocoricrotte

Chères lectrices, chers lecteurs, saviez-vous que, depuis que je suis petit, je rêve de réaliser un space-opéra capable de rivaliser avec Dune et Star Wars ? Mais, en petit être rationel que je suis, je me suis toujours dit que ça ne sera très probablement jamais possible étant donné les moyens humains et financiers qu’un tel projet nécessiterait. D’autant qu’il faut le talent pour le faire. Talent que je n’ai pas. Car, en effet, quand on a ni les moyens ni les compétences pour réaliser son projet rêvé…eh bien on s’abstient et on le vit par procuration en observant celles et ceux qui, eux, ont les moyens et le talent pour mener à bien une telle entreprise. C’est précisément ce message que j’aimerais faire passer à l’équipe française de Midgar Studio après avoir passé (perdu) du temps sur leur jeu Edge of Eternity qui semble se prélasser en early access depuis deux ans maintenant. Un J-RPG « à la française » comme qui dirait. Mouais. Vaste programme.

En soi, il n’y a rien d’anormal à ce qu’un titre reste en early access aussi longtemps. Par contre, ce qu’il y a de beaucoup plus gênant c’est l’état dans lequel il se trouve actuellement. Les animations sont pétées, les personnages disparaissent puis réapparaissent lors des phases de combat, la structure même du jeu reste instable et se fera un malin plaisir de vous renvoyer au menu principal à chaque transition entre deux phases de jeu, les cheveux des personnages rétrécissent et s’allongent durant les cinématiques, la synchronisation labiale (notamment celle de Daryon, le héros) est d’une aberration sans nom… Sans parler de la qualité scandaleuse de l’écriture qui transpire l’amateurisme à la mord-moi-le-noeud avec des dialogues et des réactions franchement lunaires voire disproportionnées. Les différentes transitions entre chaque phase sont, elles aussi, complètement ratées tant elles sont brutales. Exemple : un personnage meurt. Coupure. Ecran de sauvegarde. Phase d’exploration…et tout ça en à peine quelques secondes ! Aussi, si vous êtes développeur et que vous passez sur cet article, je vous en supplie, arrêtez de nous endormir avec du lore à deux balles. On en peut plus ! C’est tout bonnement insupportable ! Si je lance un jeu, c’est pour faire l’hélicoptère avec une claymore et casser du monstre. Point.

Alors, oui, je sais. L’équipe de Midgar Studio n’est composée que de 11 personnes. Mais, le contre-argument que je peux vous donner est le suivant : pourquoi diable se lancer dans un projet si ambitieux avec si peu de moyens et de ressources humaines ? On en revient à mon rêve de faire un space-opéra. Est-ce que la volonté seule de réaliser son rêve justifie le fait de vendre un produit qui n’atteint même pas les standards actuels de l’industrie ? Non, je ne le crois pas et je dirais même qu’il est de notre devoir à nous, joueurs et consommateurs, de bien faire la part des choses et de choisir méticuleusement les jeux qui valent vraiment la peine d’être joués. Est-ce le cas de Edge of Eternity ? Malheureusement, non.

UNE PURGE

Edge of Eternity est disponible en accès anticipé sur Steam au tarif déconseillé de $22.79.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :