Star Wars Autres

Star Wars Rebels : un récit parfois génial malheureusement rattrapé par une réalisation décevante

Après avoir regarder l’intégralité de Clone Wars de la saison première à la dernière saison lors du lancement de Disney+, j’avais essayé de reprendre Star Wars Rebels. J’avais déjà regardé la première saison il y a quelques années mais je n’avais pas poursuivi car la série n’arrivait pas vraiment à m’accrocher comme il le fallait. Bis repetita l’année dernière donc lors de ma deuxième tentative. Cependant, en janvier dernier, pris d’un élan de courage, je décidais de me lancer une nouvelle fois à la conquête de Rebels. Cette fois-ci fut la bonne.

Au final, après avoir achevé de regarder l’épisode final de la série, il ne vient un mot en tête : regret. Le regret que tant de bonnes choses ce soient passées dans cette série. Le regret que tant de chouettes personnages soient suivis dans cette série. Le regret que certains moment qui auraient pu être épiques soient gâchés par cette série…

Attention spoilers droit devant

Si je devais retirer un moment fort pendant lequel je me suis dit « bon sang, qu’est-ce que j’aurais aimé voir ça autre part que dans Rebels ! », ce serait sans nul doute, l’affrontement en Ahsoka et Vador. Pour être tout à fait honnête, cette scène était déjà pas mal. La meilleure scène de la série. Mais je ne peux m’empêcher de ce que ça aurait pu donner avec le niveau de finition de Clone Wars Saison 7 par exemple. Pour rattraper tout ça, j’ai le secret espoir de pouvoir profiter de cette rencontre en live action dans la future série live action centrée sur Ahsoka mais je ne me fait, en réalité, que peu d’illusions. Il nous faudra nous contenter de la version que l’on connait.

L’autre moment fort gâché, selon moi, est le duel entre Maul et Obi-Wan. On assiste à la quête de vengeance de Maul, on voit sa fureur et sa détermination grandir d’épisode en épisode jusqu’à ce qu’il se rende sur Tatooine pour en découdre avec Ben Kenobi. Enfin ! Toute cette phase de préparation n’aura finalement servit qu’à une passe d’arme de 2,5 secondes remportée par le maître Jedi. « Merci. De rien. Au revoir messieurs dames ».

Ce ne sont là que les deux exemples les plus marquants d’une série ponctuée d’excellences scénaristiques venant enrichir un univers déjà fou gâchées par un discours enfantin (bien au delà de la première saison de Clone Wars qui, en plus, avait su s’en affranchir petit à petit au fil des saisons) nous ramenant sur Terre bien plus vite que nécessaire au cas où on serait en train d’un peu trop apprécier ce que l’on voyait. Sabine, Hera, Thrawn, Kanan et bien d’autres méritaient un bien meilleur traitement…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :