Star Wars Autres

Star Wars The High Republic : A Test of Courage – Un roman pour les jeunes dispensable pour les fans

Après avoir terminé l’envoutant récit de Light of the Jedi, j’ai décidé de m’attaquer au roman jeunesse A Test of Courage. Pour des soucis de cohérence chronologique, j’ai décidé de m’en tenir à l’ordre de parution des ouvrages pour The High Republic. Donc, Light of the Jedi, A Test of Courage, Into the Dark, puis la série de comics The High Republic et pour terminer les comics The High Republic Adventures.

Si A Test of Courage se situe après Light of the Jedi dans l’ordre de lecture, il ne s’agit pourtant pas de sa suite. En effet, les événements du présent roman se situe au même moment que ceux du roman principal. On pourrait même dire qu’il est totalement possible de lire A Test of Courage sans avoir lu Light of the Jedi tant les événements sont décorrélés.

Il n’est ici nullement fait mention du Great Disaster, on n’y évoque à peine les Nihils et aucun des personnages de Light of the Jedi n’est présent. Si l’on peut comprendre que toute la complexité qui fait la richesse des Nihils ne soit pas mis en avant puisque le livre est destiné à un public jeune, il est tout de même assez regrettable, pour les fans, de les voir relégués à un rôle de simples « pirates de l’espace » sans motivation autre que le crime.

Si l’on met de côté sa décevante appartenance au projet The High Republic pour se concentrer sur ce qu’est réellement ce livre – à savoir un livre Star Wars pour une tranche d’âge 8-12 ans – celui-ci peut finalement tout à fait faire l’affaire. On y suit les aventures d’une bande de jeunes adolescents livré à eux-mêmes sur une planète inconnue et dangereuse à la suite de l’explosion de leur vaisseau et de la mort de tous leurs proches.

Suite à cet atterrissage, il ne se passe finalement qu’assez peu de chose dans ce livre de, tout de même, 240 pages. Notre groupe de héros va trouver un abris dans une grotte car, durant la nuit, la planète subis une averse de pluie toxique. Puis ils vont localiser un vaisseau appartenant aux Nihils. Certains d’entre eux vont se faire capturer avant d’être libéré par Vernestra, la Jedi du groupe, avant que tout se termine en happy ending.

Je ne rentrerai donc pas dans les détails de l’action qui, comme dit plus haut, est finalement assez chiche. Cependant, j’aimerai souligner deux points que j’ai appréciés durant ma lecture. Le premier n’est autre que la seconde forme de sabre laser de Vernestra et de la gêne qu’elle ressent lorsqu’elle doit la dévoilé à Imri, le padawan du groupe. En effet, le sabre-laser violet peut être transformé en fouet-laser, ce qui est très mal vu au sein des Jedi car c’est une arme majoritairement affilié au côté obscur de la Force (les utilisatrices les plus connues des fouets-laser sont les Sœurs de la Nuit de Dathomir). J’ai donc personnellement beaucoup apprécié le fait qu’un Jedi utilise une arme autre qu’un sabre-laser, d’autant plus que quelques semaines auparavant, je me questionnais sur la raison qui amenait les Jedi à utiliser exclusivement des sabres-laser plutôt que de chercher à créer d’autres armes utilisant les cristaux Kyber.

Le second point que j’ai apprécié dans le livre relève d’un schéma bien plus classique dans l’univers Star Wars puisque qu’il s’agit de la tentation, pour un padawan, de céder aux sirènes du côté obscur. En effet, au début du roman, Imri voit son maître se sacrifier pour lui sauver la vie lors de l’explosion de leur vaisseau. Celui-ci se retrouve donc envahi par une volonté de vengeance qui est aurait été à deux doigts de se matérialiser sans l’intervention de Vern. Ce que j’ai le plus apprécié je pense est le fait que Vern n’a pas condamné Imri pour son écart, bien au contraire. Alors que celui-ci pensait être radier à jamais de l’ordre Jedi pour avoir succomber à la tentation, Vern a adopté un ton pédagogue en lui expliquant que le plus important n’était de renier le côté obscur mais de savoir le connaître et se connaître soi-même pour mieux le combatte.

En bref, A Test of Courage c’est :

  • Un roman avant tout pour les jeunes
  • Très dispensable pour les fans dans la timeline The High Republic
  • L’apparition d’un Jedi utilisant un fouet-laser
  • Un padawan combattant ses propres démon pour ne pas basculer du coté obscur
  • Une poignée d’illustrations pour accompagner le roman

Prochain arrêt, le roman jeune-adulte Into the Dark par Claudia Gray.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :